Qui en profitera?

1Les femmes ontariennes victimes de violence qui ont des problèmes concomitants de santé mentale ou de toxicomanie feront l’objet d’un dépistage rigoureux de la violence, de l’agression sexuelle, des abus institutionnels et autres formes de traumatismes de sorte qu’elles puissent identifier au plus tôt les problèmes actuels et passés causés par la violence, recevoir un traitement en fonction de ces traumatismes et obtenir le soutien qui réponde à leur besoins complexes. Une intervention précoce mènera à une réaction améliorée et coordonnée envers les femmes qui ont des problèmes concomitants. Une intervention précoce et une réaction adéquate du secteur services contribueront à la santé et à la sécurité des femmes et de leurs enfants.

Chaque année, plusieurs milliers de femmes ontariennes auront accès à des services améliorés et profiteront d’une détection plus précoce des problèmes causés par la violence; elles auront accès à des services davantage sensibles aux problèmes de violence, d’agression sexuelle et de traumatismes; à une prestation de services mieux coordonnée et davantage coopérative ainsi qu’à la possibilité d’avoir leur mot à dire dans la planification et la mise en place des changements systémiques. Les changements systémiques dans la prestation des services profiteront à certaines des femmes les plus vulnérables qui ont été ignorées par le système ou sont incapables d’avoir accès aux services sociaux et de santé dont elles ont besoin à cause de la fragmentation dans la prestation des services.

2Dans toutes les régions de l’Ontario, les agences de santé mentale, de toxicomanie et de lutte contre la violence faite aux femmes et l’agression sexuelle ainsi que leur personnel auront accès à une formation qui améliorera leurs compétences fondamentales à fournir aux femmes qui souffrent de problèmes concomitants de violence, de santé mentale et toxicomanie de meilleurs services, mieux adaptés à leurs besoins, y inclus de meilleurs traitements et interventions. Une formation élaborée par des experts de plus de quarante agences dans divers secteurs de quatre régions de l’Ontario sera disponible à toutes les agences qui travaillent dans les domaines de la santé mentale, de la toxicomanie et de la violence faite aux femmes ainsi que leurs alliés partout en Ontario. Cette formation sera dispensée par le biais de cinq conférences provinciales via Internet, par des sessions de formation conventionnelles ou un apprentissage en ligne. Cette formation mènera à de meilleurs résultats pour les femmes victimes de violence qui ont des problèmes concomitants de santé mentale ou de toxicomanie en leur permettant de recevoir des services mieux adaptés à leurs problèmes de violence, d’agression sexuelle et autres traumatismes lorsqu’elles auront recours à ces agences.